Comment fonctionne le système EcoPatinoire?

EcoPatinoire, un système novateur et efficace, crée des flux en rotation (tourbillon) qui dispersent et, dans les conditions d’écoulement appropriées, éliminent les microbulles d’air dans l’eau froide. L’eau qui pénètre dans le système est divisée en plusieurs flux dans lesquels un écoulement rotationnel est induit. Peu après que l’eau est entrée dans le système, un écoulement tourbillonnaire est établi dans ces flux d’eau et une dernière dynamique d’écoulement est introduite pour améliorer le processus. À leur sortie du système, les flux en rotation s’enroulent, comme les fils d’une corde, pour en former un seul, qui reste en grande partie intact jusqu’à ce qu’il soit libéré dans l’atmosphère, où les microbulles peuvent être évacuées. L’eau traitée de cette manière devrait conserver ses caractéristiques durant 24 heures au moins.

Les dynamiques d’écoulement rotationnel ou tourbillonnaire, utilisées depuis de nombreuses années pour séparer et disperser des gaz, des liquides ou des solides, sont fondées sur les principes des gradients de pression, de la force de cisaillement et, plus récemment, de la cavitation.

Les gradients de pression et de vélocité provoquent

a) La migration de l’air de la zone de haute pression à celle de basse pression
et
b) De puissantes forces de cisaillement qui dispersent finement l’air restant

Séparation

Un écoulement rotationnel ou tourbillonnaire est caractérisé par une zone de basse pression au centre de son axe de rotation et par une zone de haute pression à ses limites extérieures. Ces variations de la pression s’appellent gradients de pression. L’air emprisonné dans l’eau sous forme de macro/microbulles ou de filaments ou agrégats d’air dissous peut être induit vers la zone de basse pression de l’écoulement tourbillonnaire; il peut alors se séparer de l’écoulement, dans les conditions appropriées.

Dispersion

Les forces ou zones de cisaillement sont des zones dans un écoulement rotationnel ou tourbillonnaire où la vitesse de l’eau varie rapidement sur une courte distance. Une force de cisaillement peut, avec les gradients de pression, cisailler et disperser les bulles d’air, les agrégats et filaments d’air.

De plus, la combinaison des gradients de pression et de la force de cisaillement dans les conditions d’écoulement appropriées induit un phénomène appelé cavitation, c’est-à-dire la formation, la croissance et l’affaissement des bulles d’air. L’affaissement et le fractionnement des bulles d’air créent des ondes de choc intenses ainsi que des températures et des pressions locales élevées, ce qui entraîne davantage de dispersion. Les applications de la cavitation sont nombreuses et ce phénomène est aujourd’hui bien connu pour modifier les structures particulaires.

EcoPatinoire

Les principes indiqués ci-dessus sont utilisés pour le resurfaçage à l’eau froide au moyen du système EcoPatinoire. Leur effet combiné réduit la quantité de microbulles d’air dans l’eau et elles sont finement dispersées, ce qui se traduit par une meilleure cristallisation de la glace. Les microbulles finement dispersées qui restent dans l’eau inhibent la formation (nucléation) et le piégeage de cônes à longs grains d’air ou de filaments d’air dans la glace, une condition normalement associée à l’utilisation d’eau froide. Lorsqu’il est correctement utilisé sur une surface de glace, le système EcoPatinoire donne une glace plus dure et plus claire, ce qui permet aux exploitants de maintenir la glace à une température plus élevée, tandis que les utilisateurs bénéficient d’une glace de qualité similaire ou meilleure.

EcoPatinoire : une division de NBP International Inc.
  • 10500, ch. de la Côte-de-Liesse, bureau 135, Lachine (Québec) H8T 1A4 Canada
  • 514-935-1887 fax: 514-935-9823